AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You have missed me so much - feat. Hayley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: You have missed me so much - feat. Hayley   Mar 22 Mar - 1:16

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
Anna n’était pas encore là. Je savais qu’elle n’était plus dans les mains de son père, mais j’étais toujours nerveux et le serait tant que je ne pourrais pas la serrer dans mes bras. Je revenais d’un étrange pèlerinage alors que l’après-midi allait bientôt toucher à sa fin. Pour la première fois depuis plus de deux ans maintenant, je m’étais rendu sur la pierre tombale de ma mère. Je n’avais pas ouvert la bouche pour lui parler. Je me suis contenté de nettoyer sa pierre et de lui mettre des coquelicots, ses fleurs préférées. Bien sûr, ce n’était pas encore la saison, alors celles-ci étaient fausses, mais c’était comme une promesse de lui en ramener plus tard, des vrais. Jetant machinalement mes clefs sur la table de mon salon, je jetais à son tour ma veste sur le canapé. Me rafraichissant le visage, il semblait naturel pour moi d’essayer de m’occuper avec mon travail pour passer le temps et vider ma tête des idées noires qui commençaient à germer dans mon esprit. Un éditeur faisait appel à moi régulièrement pour faire des campagnes de publicités pour les livres qu’il sortait. Contentieux, je prenais soin de les lire pour mieux saisir ce que l’écrivain voulait faire ressortir de son œuvre. Parfois je trichais un peu pour appâter l’acheteur, mais c’était le métier qui voulait cela. Enfilant un pull presque aussi chaud que ma veste, je me mettais au balcon pour lire les derniers chapitres qui me manquait. Du fantastique, une malédiction. Beaucoup trop d’éléments qui me rappelaient ma propre condition. Mais le monde surnaturel m’était complètement hermétique. Seulement, je n’avais pas l’intention de déménager. Je m’étais attaché à la Louisiane, j’avais mes connaissances et pour une fois, cela faisait du bien d’être posé. D’autant plus après avoir remarqué qu’une amie chère à mon cœur avait trouvé le même refuge. Hayley… Sans doute la deuxième femme avec ma sœur que je serai capable de défendre au péril de ma vie. Elle avait beau faire partie de mon passé, elle n’en restait pas moins importante à mes yeux.

Un paquet de cigarettes en main, j’hésitais à m’en griller une. Je n’étais pas vraiment fumeur, je le faisais seulement quand j’avais l’impression que le moment s’y prêtait. Une vieille habitude qui fallait que je perde pour Anna. Secouant la tête, je revenais à l’intérieur, retirait mon pull et posait délicatement le livre sur une table basse de l’entrée. En jetant mon paquet de cigarettes à la poubelle, j’avais en tête de me faire un café pour remplacer mon ancienne habitude. Seulement, je n’étais pas un grand consommateur et je n’en avais plus dans les placards. Décidé à aller m’en acheter malgré tout, j’enfilais ma veste et reprenais mes clefs.

« Hayley… »

Je ne m’attendais pas à la voir à vrai dire, même si je l’avais grandement espéré. Cette dernière n’était qu’à quelques mètres de moi. Mon premier réflexe aurait été de l’étreindre, mais je savais qu’elle n’était pas forcément du genre à s’épandre dans ce genre de gestes.

« Tu veux entrer ? » Dans mon regard se lisait l’espoir qu’elle accepte. En même temps, serait-elle là si elle avait en idée tout autre chose ?

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Mer 23 Mar - 18:17

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
Il est là. Ces mots raisonnaient dans l'esprit de la demie-louve alors qu'elle pliait soigneusement le petit bout de papier qu'on lui avait remis quelques minutes plus tôt. En fermant les yeux quelques instants, Hayley revoyait défiler les quelques phrases qu'elle venait de lire de la part d'un ami qu'elle croyait perdu. Plus qu'un ami, la jeune mère avait vu par le passé un frère en la personne de Théodore Graham, et même après tout ce temps, l'amitié qu'elle éprouvait pour ce dernier ne s'était jamais estompé, même pas un peu. Pourtant après tant d'années à vivre sans nouvelles de lui, et surtout après la façon dont les choses avaient tourné pour elle à l'époque où ils s'étaient rencontrés, Hayley avait fini par se mettre en tête qu'il avait surement dû effacer de sa mémoire les souvenirs qu'il avait d'elle. Mais elle s'était trompée, et jamais la brunette n'avait été aussi heureuse d'avoir tord sur quelque chose.

Cependant même si la joie se reflétait dans ses yeux, recevoir cette lettre de la part de Théo et savoir qu'il était à la Nouvelle-Orléans rendait quand même la jeune femme au caractère volcanique anxieuse. Elle savait parfaitement que même si avoir des proches en ville la rendait plus forte encore, cela pouvait aussi dans certaines situations devenir une faiblesse. Hayley ne voulait pas que son ami devienne une cible aux yeux des quelques ennemis qu'elle avait pu se faire au fil du temps. La demie-louve se laissa donc plusieurs jours pour réfléchir, mais même si elle avait peur, l'envie de revoir un de ses meilleurs amis balayait toutes les idées noires qu'elle pouvait avoir.

Après avoir passé toute une journée à tourner en rond, Hayley se décida finalement à prendre son courage à deux mains et à se rendre à l'adresse indiquée sur la lettre. En arrivant, la brunette fut étonnée de se rendre compte que son ami n'était pas très loin d'elle en fin de compte, et cela lui arracha un sourire. C'est en tournant au coin de la rue qu'elle l'aperçu, là, juste sur le balcon, et le cœur de la jeune mère manqua un battement. Théophile ne semblait pas avoir beaucoup changé, à part peut-être qu'il arborait maintenant une petite barbe qui lui allait à merveille, et qu'elle voulait voir de plus près. Marshall profita donc du moment où elle le vit rentrer à l'intérieur pour se rendre à vitesse vampirique sur le pas de la porte. Elle voulut tout d'abord frapper, mais ses bras se faisaient lourd sous l'effet de la trouille qu'elle éprouvait soudainement.

La demie-louve entendit le bruit des clefs, puis son ami qui se rapprochait et enfin elle vit son visage lorsqu'il ouvrit la porte. Il était bel et bien là, devant elle, et semblait tout autant surpris qu'elle, qui avait pourtant prit l'initiative de lui rendre visite. Le grand brun proposa immédiatement à la jeune mère d'entrer et celle-ci s'exécuta après avoir dégluti. En entrant Hayley jeta un bref coup d’œil à la pièce dans laquelle elle se trouvait, puis se retourna pour faire face à Théophile. Elle avait tellement de choses à lui dire, et  pourtant elle se rappelait soudainement qu'il n'était pas de son monde, que c'était précisément pour cette raison qu'elle n'avait jamais répondu à ses appels. Elle ne voulait pas lui mentir, mais avait-elle vraiment le choix ? Face à lui, la demie-louve qui avait pourtant l'habitude d'être sûre d'elle perdait maintenant tout ses moyens et se mettait à paniquer. Finalement sans crier gare elle se jeta dans ses bras et osa prononcer quelques mots. « Je suis tellement désolée. » Hayley n'était pas vraiment une adepte des effusions de sentiments dans ce genre, mais avec Théo et dans ce contexte, elle était convaincue que se laisser aller un peu ne pouvait pas lui faire de mal.

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Dim 27 Mar - 0:57

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
On peut espérer toute sa vie retrouver une connaissance perdue, une personne importante que l’on a laissé filer sans vraiment se battre comme on l’aurait dû. Très souvent, une amie perdue reste perdue, surtout après tant de mouvements, de déménagements en tout genre. Pourtant, j’avais eu cette chance de reconnaître sa silhouette, son regard profond et ce sourire. Si elle était heureuse, c’était cela qui importait le plus. Heureuse et en sécurité. Cette femme qui avait vécu déjà tant d’épreuves quand je la connaissais méritait vraiment d’avoir une vie paisible maintenant. Bien que la Louisiane n’était pas forcément le meilleur endroit pour cela.

Ce regard, cette chevelure, ce parfum… Hayley était toujours la même. Je ne pouvais m’empêcher d’humer son parfum alors qu’elle franchissait le pas de la porte. La refermant doucement, c’était comme si je craignais qu’en restant une seconde de plus ouverte, la belle s’enfuit une nouvelle fois. Sa démarche m’avait manqué, le mouvement de ses mèches qui retombaient sur ses épaules… Tout m’avait manqué. Mon souffle était coupé, il y avait tant de choses à dire et pourtant aucun mot ne semblait convenir à la situation. La regardant de façon muette alors qu’elle étudiait le salon d’un simple regard, je pensais qu’elle devait être aussi mal à l’aise que moi. La seconde suivante, elle se jetait dans mes bras et il faut dire qu’à part les femmes de ma famille, c’était bien la seule avec laquelle ce geste semblait si naturel. L’entourant à mon tour de mes bras, je la serrais doucement contre moi. Par quelles épreuves Hayley avait dû passer ?

Mon bracelet en cuir où était gravé cette maudite fleur dépassait à peine de mon blouson mais ne pouvait que me rappeler que beaucoup de choses risquaient de nous séparer. Dont une chose des plus importantes. Il faudrait sans doute que je parvienne à faire fuir la Louisiane à mon amie… C’était trop dangereux. En même temps, j’allais faire vivre Anna ici. Peut-être qu’il faudrait juste que je fasse attention à protéger les deux seules femmes qui comptaient pour moi aujourd’hui. « Désolé de quoi Hayley ?... » Murmurais-je contre ses cheveux, près de son oreille. « Tu ne me dois rien, ni à moi, ni à personne. Je suis sûr que tu avais d’excellentes raisons de réagir comme tu l’as fait. » Relâchant mon étreinte pour la regarder dans les yeux, je lui replaçais une mèche de cheveux avec délicatesse. « Je suis content que tu sois venu, c’est le présent qui est important, il est inutile de trop regarder dans le passé. » Avec un sourire qui se voulait chaleureux et réconfortant, j’ajoutais une simple évidence. « Tu m’as manqué et tu es bien plus belle quand tu souris. » Je m’écartais d’un pas pour retirer finalement ma veste, je ne sortirai pas finalement. « Tu veux boire quelque chose ? »

D’un simple geste, je l’invitais à me suivre. Je lui ferai visiter si elle le souhaitait, en espérant qu’elle souhaite rester un moment. « Et moi qui espérais que tu aurais quelques rides pour que je puisse me moquer, mais tu n’as pas changé. Le temps n’a pas d’influence sur toi. » C’était un compliment de ma part, pas une seule seconde je pensais qu’Hayley avait finalement traversé les mêmes horreurs que moi. Lui parler de sa fuite aurait été maladroit. Je ne voulais pas lui remonter de mauvais souvenirs en tête. Bien que je fasse tous les efforts du monde pour paraître naturel et la mettre à l’aise, j’étais aussi angoissé. Ce n’était pas évident de faire face à une amie de longue date sans savoir quel sujet il fallait aborder ou ne surtout pas aborder. A quel moment un ancien ami devient indiscret ? A quel moment est-il en droit de se faire considérer de nouveau comme un ami proche ? Sans doute que cela prendrait un peu de temps et en même temps, ce geste d’affection semblait dire que ce qui avait été perdu pouvait vite reprendre sa place.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Dim 27 Mar - 14:25

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
Même si la présence de Théo à la Nouvelle-Orléans faisait un bien fou à Hayley, elle lui faisait aussi remonter à la surface des souvenirs qu'elle aurait préféré garder bien enfouis. L'époque où elle avait fait la connaissance de son ami, était également l'époque où elle était devenue sans le vouloir une meurtrière, et où elle avait du quitter le domicile familial avec juste un sac à dos sur les épaules.

C'est dans les bras du grand brun que la demie-louve se rendait compte qu'elle avait fait une erreur en partant sans même lui dire au revoir. Elle se rappelait de tout les appels auxquels elle avait choisi de ne pas répondre, et aujourd'hui Marshall s'en mordait les doigts. Alors maintenant qu'elle en avait l'occasion elle s'excusait, pour l'avoir laissé tomber sans aucunes explications, et aussi mais ça il ne le savait pas, elle s'excusait car elle allait encore être obligée de lui mentir, pour son bien. La jeune mère ne se sentait donc pas mieux, même si Théo faisait ce qu'il pouvait pour la réconforter. « J'avais mes raisons oui, mais tu ne méritais pas que je parte sans même te dire au revoir, ou merci. » répondit-elle alors qu'elle essayait de reprendre le contrôle de ses émotions, elle ne voulait pas se laisser aller plus de vingts secondes.

Hayley troqua sa mine triste contre un léger sourire en coin en entendant les paroles de Théo et elle secoua la tête positivement pour répondre à sa question. « Donne moi ce que tu as de plus fort, je crois qu'on a bien besoin d'un remontant tout les deux. » suggéra t-elle, en songeant à la façon dont elle allait lui annoncer son récent statut de maman. Il s'était passé tellement de choses durant toutes ses années, et la demie-louve réfléchissait à ce qu'elle pouvait lui dire, ou non. Cependant il lui paraissait évident qu'elle ne pouvait pas passer l'existence de Hope sous silence. Sa naissance avait été un tel bouleversement dans la vie d'Hayley qu'elle souhaitait vraiment en parler avec le grand brun, lorsque se serait le moment.

En attendant la brunette se contentait de continuer à examiner la pièce dans laquelle elle se trouvait, et grimaçait bêtement suite la constatation de Théo. L'ironie de la situation faisait que ce dernier ne savait pas à quelle point sa remarque était véridique en réalité, et Hayley haussa les épaules en souriant. « J'ai défié les lois de la nature apparemment, mais toi non plus tu n'as pas changé, à part la petite barbe qui te va à ravir d'ailleurs. » Encore une fois Marshall devait lui cacher la vérité, elle croyait véritablement que cela lui éviterait d'avoir des ennuis, mais malheureusement rien que le fait qu'il soit ici le mettait en danger. La demie-louve se demandait d'ailleurs pourquoi il avait choisi de s'installer par ici. « Alors dis moi tout, je suis curieuse, qu'est ce que tu fais par ici? » questionna t-elle en jetant un coup d’œil à la vue du balcon.


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Lun 28 Mar - 20:07

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
Observant discrètement Hayley, je me fis soudain songeur. Se mettait-elle dans cet état à cause de son passé ou ignorais-je d’autres souffrances récentes à son sujet ? Je ne posais pas la question, mais elle se lisait sur mon visage. Qu’était-il arrivé pendant tant d’années ? Je ne pouvais m’empêcher d’essayer de détendre l’atmosphère en accompagnant la suite de ses mots par un petit rire. « Merci ? Merci de quoi Hayley ? De t’avoir tendu une bière de plus à une soirée entre amis ? Je ne suis pas sûr d’avoir envie d’être remercié pour ça… » La taquinais-je. « Un nouveau départ nécessite parfois de laisser tout derrière soit, le bon comme le mauvais. Moi je n’ai pas eu le courage de lâcher le rhum. » Fis-je faussement maussade, essayant une nouvelle fois de la faire sourire.

Je ne pouvais m’empêcher de rire à sa remarque quant à la boisson. Hayley n’avait pas changé dans sa façon de parler et c’était déjà réconfortant. « Tu parles de café j’espère ? Je n’ai plus vingt ans, ou presque, je ne sais pas si j’arriverai à te suivre… » Plaisantais-je avant d’ouvrir mon réfrigérateur et regarder ce que j’avais à lui proposer. « Une simple bière chacun pour commencer ? » Je n’avais pas encore la garde d’Anna que je me surprenais moi-même à me comporter sagement. En même temps, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu cette amie qui me faisait face. J’ignorais de quelle façon me comporter pour être à la fois naturel et ne pas lui faire prendre la fuite. Décapsulant les deux bières avec la paume de ma main – j’étais un homme, un vrai – je retournais près d’elle, la lui tendant avant de prendre place dans mon propre canapé, l’invitant une nouvelle fois d’un simple regard.

Sa remarque m’arracha un sourire en coin. « C’est pour faire plus adulte. » argumentais-je en exagérant le côté grave de ma voix. Quand vient la question que je voulais moi-même lui poser à son égard, je me trouvais bien embêter. « Quand tu auras trouvé la réponse pour moi, n’hésite pas à m’en faire part. » D’un sourire en coin, taquin, j’allais juste devoir faire un résumé cours en évitant – comme à mon habitude – les moments les plus pénibles de ces dernières années. « Le travail, en parti. Je fais dans le marketing et il faut dire que la Louisiane, surtout à cause de la Nouvelle-Orléans… Et bien, c’est sympa pour travailler dans mon domaine. Entre les fêtes, le tourisme, les nouvelles sociétés qui s’implantent… Au-delà de ça, c’est pratique quand on aime faire la fête. » Suggérais-je avec un sourire en coin tout en prenant une gorgée de ma bière. « J’ai beaucoup voyagé, mais je pense que je vais me poser ici. Et toi ? Pourquoi la Louisiane ? Pourquoi pas… Broadway ? Paris ? Ou encore même Tokyo ? » Lançais-je avec un grand sourire à l’attention de mon amie. Il faut dire que plus j’en serai aussi quant à ses raisons d’être ici, et plus, peut-être, arriverais-je à la protéger du monde surnaturel. Mais il valait mieux souhaiter que tout se passe bien. Même si le risque zéro n’existait pas et que Hayley et moi, pour des raisons différentes, le savions que trop bien.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Mer 30 Mar - 15:34

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
De la même façon qu'il le faisait lorsque la demie-louve et lui étaient plus jeunes, Théo choisissait parfaitement ses mots et son ton, dans le but que l'air triste installé sur le visage de la demoiselle disparaisse pour de bon. On remarquait d'ailleurs aisément que sa technique fonctionnait à merveille, lorsqu'on voyait le large sourire qu'arborait la brunette après avoir entendu la remarque de son ami sur le rhum. Hayley se contentait alors d'hocher la tête mais elle n'en pensait pas moins. Combien de fois étaient-ils rentrés tous les deux complètement déchaînés à cause d'un verre de rhum en trop? Bien trop souvent certainement, mais pourtant elle ne regrettait aucun des maux de tête qu'elle avait pu avoir à cause d'une soirée passée avec Théophile Graham.

Cependant son ami, tout comme elle, avait pris en maturité et semblait s'être calmé sur les alcools forts. Décidément les folles soirées étaient bien loin derrière eux. « Tu as raison une bière c'est très bien, et puis ça m'évitera de devoir de tenir les cheveux pendant que tu vomis aux toilettes. » lâcha t-elle pour le taquiner avant d'attraper la bouteille que son ami lui tendait et de venir s'asseoir tranquillement près de lui.

Une fois qu'ils furent assis tous les deux, la jeune femme à la tâche de naissance en croissant lune songea que c'était le bon moment pour que la conversation prenne une tournure plus sérieuse. Après avoir bu une première gorgée de la bière qu'elle tenait entre ses mains, elle haussa les sourcils en inclinant légèrement la tête sur le côté, exagérant quelque peu son étonnement quant à la vie du grand brun. « Ben dis-donc, ça a l'air cool tu dois pas t'ennuyer. » pensa t-elle à voix haute. « Entre tout tes voyages tu trouves quand même le temps de voir ta famille? » La demie-louve n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer les proches de Théo, à tel point qu'Hayley se souvenait s'être demandée si la raison n'était pas tout simplement qu'il avait honte de traîner avec elle. Elle ne lui avait jamais fait part de cette idée.

Un sourire crispé prit forme sur les lèvres de la jeune mère lorsque sa propre question lui revînt comme un boomerang. Il fallait qu'elle prenne le temps de réfléchir quelques secondes, aux éléments qu'elle pouvait dévoiler et à ceux qu'elle préférait garder pour elle. Hayley préféra se lever pour faire face à son ami et se racla la gorge avant de prononcer quelques mots. « J'aurai beaucoup aimé visiter Paris, mais c'est une urgence qui m'a emmené ici. » Elle déposa sa bière doucement sur la table basse derrière elle, et attrapa son téléphone qu'elle avait fourré dans sa poche. Rapidement elle composa son code secret et fit glisser son doigt sur l'écran, tout ça pour mettre finalement son téléphone dans les mains du grand brun. Quelques secondes passèrent avant que la demie-louve ne se décide à reprendre la parole, en même temps qu'elle passait ses mains moites sur son slim. « Tu dois te demander pourquoi je te montre la photo d'un bébé, en fait il s'agit de l'urgence en question, ma fille. » avoua t-elle en se mordant l'intérieur de la joue. « Elle s'appelle Hope. » Soudainement Hayley se sentit déjà plus légère, et ses muscles commencèrent à se décontracter un par un. Elle attendait une réaction de Théo, n'importe laquelle, et Marshall savait pertinemment qu'elle ne mettrait pas bien longtemps à commencer ses longues tirades habituelles au sujet de sa magnifique fille.

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Jeu 7 Avr - 11:34

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
Sa réflexion m’arracha une fausse moue qui ressemblait plus à un rictus. Dans mes souvenirs, je tenais plutôt dans le rhum, enfin, quand je me souvenais de toutes nos soirées, sans trous dedans. « Tu peux parler… Moi mes cheveux ne risquent pas de traîner par terre au moins. Moi je connais mes limites, je serai m’arrêter à temps. » Prétendais-je avec un grand sourire qui en insinuait long sur les limites de la jeune louve. « Mais si tu veux, j’ai toujours une bouteille de rhum que je peux mettre au frais et ouvrir dans une heure.. Le rhum chaud ce n’est pas vraiment mon truc. » Jugeais-je bon de préciser. Comme si c’était le truc de quelqu’un.

La question au sujet de ma famille me prit presque au dépourvu. Au point où je venais à jouer avec la bouteille que j’avais entre les mains. Étudiant du regard le contenu qui se trouvait à l’intérieur, je n’étais pas certain que ce soit vraiment le bon moment pour finalement faire la lumière sur ma vie de famille. « J’ai toujours été discret sur ma vie de famille… On est très peu à avoir des familles normales, hein ? » Soulignais-je avec un sourire en coin. La pauvre Hayley s’y connaissait encore bien mieux sur ce sujet que moi-même. « Ma mère est décédée il y a quelques mois… Sinon ma demi-sœur Anna devrait bientôt venir vivre avec moi. » Mon sourire se voulait être le plus détaché possible, mais comment l’être dans ces conditions ? J’ignorais même si j’avais déjà évoqué l’existence d’Anna auprès d’Hayley ou de qui que ce soit d’autre. Ce qui était certain, c’est que j’avais dû oublier de mentionner que nous n’avions pas tout à fait les mêmes parents. Évidemment, même si j’avais toute confiance en mon amie, je n’avais pas très envie d’évoquer le passage sur le fait que ma mère avait été battue et que finalement, c’était le médicament que je lui avais donné, en pensant l’aider, qui avait finalement eu raison de sa combativité.

La vie pouvait se montrer injuste et taper plusieurs fois sur la même personne. C’est la réflexion qui m’était venu en tête quand je vis la jeune femme se lever et l’expression de son visage ne me rassurait pas quant à ce qu’elle allait vouloir me révéler. Fronçant les sourcils, j’étais attentif comme jamais. Alors qu’elle parlait d’une urgence, je l’observais s’agiter quelques peu sur son téléphone avant qu’elle ne me le tende. Je ne pouvais qu’avoir l’air surpris pour le coup. Hayley était toujours pour moi une adolescente finalement. Nous avions évolués, c’était certain ! Mais à ce point-là ? J’avais des questions en tête, mais je n’allais pas couper mon amie dans son élan. « Espoir… » Traduisais-je avec un sourire chaleureux. « C’est un très joli nom rempli de promesses. Tu es en couple avec le père depuis un moment ? J’imagine que c’est pour lui que tu as déposé tes bagages ici. Elle a quel âge ? » Il était inutile d’annoncer à la jeune maman qu’elle était un peu jeune, que ma mère avait fait l’erreur de m’avoir trop tôt – ce qu’elle ignorait – ou qu’un bébé c’était une tonne de responsabilités ! De plus, Hayley semblait très heureuse de sa nouvelle condition de maman et c’était cela qui importait : le fait qu’elle soit épanouie. Difficile alors de la déloger de son petit nid douillet qui était infesté de chauve-souris sans qu’elle ne le sache. Histoire de jouer les gros lourds, je ne pouvais m’empêcher de plisser le regard tout en regardant la photographie du nourrisson et le visage de sa mère. « T’es sûre que tu ne l’as pas volé à quelqu’un ?... Non parce qu’elle est magnifique alors que toi tu… Tu es Hayley. » Je lui tendais le portable comme je tendais un drapeau blanc avant qu’elle vienne me donner un coup de pied. Je ne pensais pas une seule seconde que Hayley ne soit pas une belle femme, sinon ce serait une blague de très mauvais goût.




© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Ven 8 Avr - 13:41

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
Alors que les deux amis avaient entamé une bonne discussion et qu'ils semblaient retrouver leur complicité d'antan, Hayley regretta immédiatement d'avoir été un peu trop curieuse au sujet de la famille de Théo. En apprenant à la demie-louve que sa mère s'était éteinte il y a peu, le grand brun paraissait gêné, mais surtout Marshall se rendait bien compte qu'il faisait de son mieux pour ne pas perdre le sourire qu'il arborait depuis le début de leur conversation. A son tour l'hybride ne savait soudainement plus où se mettre.  « Je suis désolé. » souffla t-elle. Hayley était pourtant bien conscience qu'être désolée pour son ami n'allait pas changer grand chose ou même le réconforter; elle-même avait déjà entendu ces mots lorsqu'elle avait appris que ses parents biologiques n'étaient plus, et elle ne s'était pas sentie mieux pour autant. Mais en même temps elle aurait trouvé ça assez étrange de ne rien dire.

La brunette trouva l'occasion de rebondir lorsqu'elle entendit le prénom d'Anna, peut-être pouvaient-ils reprendre une conversation normale à partir de ça. Hayley ne voulait pas poser trop de question non plus, sa curiosité s'avérant souvent être un gros défaut pour elle. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres quand elle posa à nouveau les yeux sur le visage de son ami, il avait réellement l'air impatient d'avoir sa demie-sœur à ses côtés, et cela lui faisait énormément plaisir à elle. « C'est une bonne chose, elle t'apprendra à faire des tresses en épi, des couettes et tout le tralala, tu vas t'amuser il faudra que je vienne voir ça. » s'amusa t-elle pour détendre l'atmosphère. Bien sûr elle le taquinait, mais en vérité rien ne faisait plus plaisir à Hayley aujourd'hui que de voir sourire son ami.

Puis une fois que le tour de Théo fut passé, se fût à l'hybride d'être gênée et d'arborer un sourire crispé. Elle venait tout juste de faire part de l'existence de sa fille à un de ses meilleurs amis si ce n'était le meilleur, et l'expression sur le visage de ce dernier traduisait sa surprise. Quoi qu'il en soit il ne tarda pas à poser quelques questions, auxquels Hayley répondit du tac au tac pour ne pas paraître étrange. « Oui c'est pour ça que je suis venue, mais je ne suis plus avec le père depuis un moment. » La demie-louve sentait son cœur se serrer pendant qu'elle mentait volontairement à Théo. Cependant elle n'était tout simplement pas prête à avouer que sa fille était le résultat d'une brève aventure, elle ne voulait pas être jugée ou encore moins que son ami la voit différemment.  Elle refusait également de dire que la seule raison pour laquelle elle était venue à la Nouvelle-Orléans, était pour en savoir plus sur ses parents, car cela reviendrait certainement à devoir parler de la meute. « Elle a huit mois, et elle est aussi belle que sa mère. » rétorqua t-elle en ricanant à la remarque du grand brun, avant de lui donner une frappe sur l'épaule.

Ayant l'intention de piquer encore Théo sur sa descente d'alcool en voyant sa bière, un détail attira l'attention de Marshall. Il portait un bracelet en cuir et la fleur représentée sur ce dernier, la demie-louve ne la connaissait que trop bien. La mâchoire de cette dernière s'était serrée naturellement. « Qu'est ce que c'est? » demanda t-elle alors, faignant la naïveté.


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Ven 22 Avr - 12:23

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
Il avait toujours été dans ma nature de tout garder pour moi, d’autant plus le jour où j’avais quitté le cocon familial qui ne faisait que pourrir de jour en jour. Alors, oui, parler de ma famille semblait faire le même effet que de marcher sur un clou. Seulement Hayley était une amie particulière et elle avait une vie bien plus torturée que la mienne, même après avoir causé mon matricide involontaire, je le pensais. Ses propres parents adoptifs l’avaient lâchée au moment où elle avait le plus besoin d’eux. Moi si j’étais parti, c’était par choix, Hayley n’avait pas eue cette chance. « Tu ne pouvais pas savoir et c’est une situation que je ne connais que depuis peu, tu as eu beaucoup moins de chance que moi. » C’était peut-être maladroit de ma part, mais s’en était pas moins sincère.

L’évocation des tresses ne put que m’amuser alors que je grattais légèrement ma barbe de trois jours. « Je ne suis pas sûr que les tresses m’iraient… Mais oui, Anna aurait bien besoin d’un modèle féminin à voir de temps en temps. » Comment ne pas déjà penser à son éducation après tout ? Même si j’étais son frère, je jugeais que ce serait à moi de m’assurer qu’elle est une bonne vie accompagnée d’une bonne éducation. Plissant le regard, comme si je tentais de sonder Hayley, je lançai piteusement : « Quoi que je ne suis pas sûr que tu sois un bon exemple… » Bon, l’embêter et la charrier faisait partie de notre relation, elle serait sûrement triste sans cela.

Cette petite bouille sur la photographie me resterait à jamais en tête. Finalement, avoir la responsabilité de ma petite sœur n’était rien vis-à-vis du destin d’Hayley. Elle était plus jeune que moi et déjà elle avait su donner la vie. « Je suis désolé de l’apprendre… Vous vivez séparément ? Il t’aide au moins pour la petite ? » La petite puce avait déjà huit mois, cela voulait sans doute dire que Hayley vivait ici depuis au moins deux ans, c’était assez impressionnant… Je me reculais quand elle me donna un coup, faisant semblant d’avoir mal exagérément comme pour lui signifier qu’elle frappait vraiment avec une force de fille, histoire de bien passer pour un misogyne, ce que je n’étais absolument pas. « Ce que tu peux être susceptible ! Ce n’est pas de ma faute si elle ressemble plus à son père qu’à toi… Lui il doit être soulagé… » Mais bon je n’allais pas insister sous peine de devenir lourd et puis c’était amusant seulement parce que ce n’était pas vrai. Enfin, remarque je n’avais pu vu le père. Mais connaissant Hayley, il devait quand même être assez beau. « En tout cas, si tu as besoin d’aide avec la petite, n’hésite pas Hayley. » Après tout, j’allais avoir déjà une enfant à charge, une deuxième à surveiller sur le coin de l’œil ne serait pas si terrible.

« Oh ça ? » Feignant l’indifférence, bien que l’on ne soit pas loin du compte. « Une babiole qu’une fille m’a offert il y a quelques mois… Je la porte histoire d’être courtois, mais je suis un vrai mec, je n’aime pas les bijoux. » Affirmais-je en jouant encore un peu plus le mec lourd. « Tu veux le voir ? Par contre faudra me le rendre après. Je veux pas me faire taper dessus par cette fille ! » Ricanais-je en gardant un sourire en coin. Non, sérieusement, ce Night World ne m’inspirait vraiment rien.





© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Sam 7 Mai - 15:03

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
La demie-louve préféra garder le silence après avoir abordé malgré elle un bien malheureux sujet. Théodore savait comment paraître fort aux yeux des gens, c'était un des points qu'il avait en commun avec Hayley, alors elle mieux que personne savait qu'au fond, le grand brun souffrait. Il pensait avoir eu plus de chance qu'Hayley, mais la brunette en y réfléchissant n'était pas certaine que ce fut le cas. La mère de Théo était décédée, quant aux parents adoptifs d'Hayley, et bien la jeune mère avait au moins le réconfort de se dire qu'ils étaient vivants quelque part. Il était facile de penser que l'hybride en voudrait à ces deux personnes après avoir été mise à la porte, pendant une petite période se fut le cas en réalité, mais par la suite Hayley avait finalement compris qu'être jetée dehors avait peut-être été la meilleure solution pour tout le monde.

Au grand bonheur de la brunette, l'évocation des futurs tutoriels de coiffures d'Anna amusa suffisamment son ami pour relancer cette avalanche de taquineries perpétuelles entre eux. La demie-louve passa plusieurs fois la main dans ses cheveux qu'elle avait tenté de boucler en vain, pour montrer à Théo qu'elle ferait un excellent modèle. Mais malheureusement pour elle, ce dernier ne semblait pas certain qu'elle puisse avoir une grande carrière dans la coiffure. Hayley haussa les épaules. « Tu ne sais pas reconnaître une belle chose quand tu en vois une, je n'y peux rien. Mon style coiffé décoiffé, c'est tout un art figures-toi. »lança t-elle de façon hautaine, une attitude qui ne lui seyait guerre.

« Ce n'est pas grave, je crois que c'est mieux pour moi d'être seule de toute façon. » La demie-louve avait reprit un certain sérieux, sachant tout de même qu'à tout moment elle pouvait se mettre à rire. C'était aussi cela qu'elle appréciait dans la relation qu'elle entretenait avec Théodore, ils pouvaient aisément passer d'un sujet compliqué à quelque chose de plus léger. « C'est assez compliqué à expliquer en fait, mais à l'heure actuelle je suis encore chez lui, c'est mieux pour Hope. Il a plein de défauts, des tonnes, mais il ferait tout pour sa fille. » Voilà au moins une vérité qu'elle pouvait dire. Qu'on l'apprécie ou pas, qu'on ait des choses à lui reprocher ou non, Klaus était à sa façon, totalement dévoué aux gens qu'il aimait. Un cercle très restreint donc. L'originel était également empli de narcissisme, une des raisons pour lesquelles Hayley se réjouissait qu'il ne soit pas là pour entendre de la part de Théo que sa fille lui ressemblait plus qu'à elle. La demie-louve était certaine qu'elle pourrait en entendre parler pendant des semaines sinon. L'hybride esquissa un sourire en entendant son ami lui dire qu'il serait là si elle avait besoin d'aide. Elle n'avait pas besoin qu'il lui dise en réalité, pour elle le fait qu'il soit là l'un pour l'autre, était une évidence.

Mais finalement même si le grand brun faisait parti des personnes qu'elle appréciait le plus dans ce monde, l'hybride se mordilla la joue en comprenant que quelque chose clochait, et qu'il lui mentait probablement. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, ça aurait été l'hôpital qui se fout de la charité, mais voir cette fleur si particulière autour de son poignet la rendait inquiète. La demie-louve écouta attentivement l'explication de son ami, qui lui prouvait juste un peu plus qu'il la menait en bateau et elle attrapa doucement son poignet quand il lui proposa de voir de plus près. Elle ne savait même pas pourquoi il lui fallait voir le bracelet à quelques centimètres de son visage, puisqu'elle était déjà persuadée de ce que cette fleur de frangipanier représentait. Les membres du Night Wolrd appartenant à la ville d'Elijah portait tous cette fleur quelque part sur eux, et Hayley n'avait pas le souvenir que les humains en portaient eux-aussi. « Je ne l'ai pas sur moi, mais moi aussi j'ai un bijou dans ce genre, avec une fleur d'hibiscus. » En disant ces mots elle avait planté ses yeux dans ceux de son ami. Elle était désormais certaine qu'il lui manquait des pièces du puzzle, elle voulait savoir lesquels même si la demie-louve n'était pas en mesure de dire si Théo allait cracher le morceau ou bien continuer dans son mensonge.




©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Dim 29 Mai - 21:02

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
C’était amusant de voir mon amie jouer avec ses cheveux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été proche d’une fille finalement. Je souriais en coin, pensant que bientôt, je verrai tous les jours une petite bouille jouer avec ses cheveux. A la Nouvelle-Orléans, je traînais plus souvent avec des mecs. Pour charrier Hayley, je pourrais lui dire qu’elle n’était pas si féminine, mais je m’en passerai. Ce serait la boutade de trop. Et un mensonge qui plus est. « Oh oui, excuse-moi, je ne vois pas toutes les heures de travail que tu as passé dessus… Tu mets de l’huile aussi dessus ? Tu sais, là-dessus, je reste un mec dans le genre stéréotype. Mes cheveux m’ont l’air pourtant aussi bien que les tiens. » La taquinais-je, gardant mon sourire joueur. Ramenant le goulot de la bouteille à la frontière de ma bouche, je reprenais une gorgée, laissant passer un peu de temps avant de lancer une nouvelle pique à mon amie. « Non, en fait… Je pensais que tu ne serais pas un bon modèle… Tu es une vraie tête brûlée, après Anna serait capable de vouloir mettre le feu chez moi ! Et si je te prête Anna, alors je veux pouvoir garder Hope ! » Une provocation de plus à l’attention d’une mère qui devait sans doute être très protectrice. Agir comme si Anna et Hope étaient des poupées était une pique supplémentaire qui m’amusait beaucoup.

L’évocation du père de la petite me fit rire, bien que je levais une main comme pour faire un mea culpa. Ils devaient avoir quand même une certaine complicité pour qu’elle reste chez lui. « Alors…. Si tu préfères être seule, ça veut dire que l’on ne se reverra plus ? » Demandais-je avec un air exagérément inquiet. Gloussant dans ma barbe, je reprenais : « Il a des tonnes de défauts ? Cela m’étonne que vous ne vous soyez pas … mariés dans ce cas. J’imagine que si tu vis quand même avec lui, c’est que ses défauts ne sont pas si importants. Ou est-ce que je dois mettre mon costume de Lancelot et venir vous délivrer ? » Plaisantais-je.

D’un air absent, je ne m’occupais pas le moins du monde de ce bijou que je n’appréciais guère. Mais alors que Hayley plongeait son regard dans le mien pour m’avouer le fait qu’elle avait aussi un bijou de ce genre, mon visage se décomposa. « Klaus ? » Questionnais-je sans cacher un ressenti certain que j’avais pour cet originel. « Tu habites dans la ville de Klaus Mikaelson ? Hayley… Je ne sais pas pourquoi tu appartiens au Night World et je ne me permettrai pas de te poser la question… Mais ça ne me fait déjà pas plaisir d’être considéré comme membre. J’ai choisi Elijah parce qu’il semblait être celui avec le plus de … principes. Je ne parle même pas de celui qui s’appelle Kol. Depuis combien de temps ? » Sans m’en rendre compte, je m’étais levé, machinalement. Mon regard se faisait plus dur, sous le coup de l’inquiétude. Il le fallait, mon amie était aussi piégée que moi dans un monde froid et dur où seule la sauvagerie semblait pouvoir s’imposer. Loup solitaire, je n’appréciais pas le moins du monde ce principe de regroupement.






© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hybrides.
Hayley Marshall
les crédits : (c) class whore
message : 692
date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Mar 31 Mai - 17:34

C'est pour mes frères et sœurs d'une autre mère, on a acquis le statut de famille. - théo & hayley

you have missed me so much
Le fait de prendre conscience petit à petit que son ami allait avoir une enfant à charge, comme elle, rendait un peu l'hybride nostalgique, même si ça lui faisait extrêmement plaisir de voir Théophile des étoiles pleins les yeux à l'idée d'avoir sa sœur près de lui. Hayley n'avait jamais eu la chance de rencontrer cette dernière, mais les paroles du grand brun transpiraient l'amour et la tendresse lorsqu'il la mentionnait, il était donc facile de comprendre que ces deux là devaient avoir un lien très fort. A l'époque où ils n'étaient tous les deux que des adolescents, la demie-louve refusait l'idée d'avoir des enfants un jour et elle pensait qu'elle n'aurait jamais cette instinct de maternité qu'ont certaines filles très tôt. Hayley ne se souvenait plus avoir demandé à Théophile s'il voulait des enfants plus tard, mais elle imaginait que lui non plus ne s'attendait pas à en être là aujourd'hui. De longs chemins avaient été parcouru, et s'ils étaient là pour en parler aujourd'hui, c'était surement qu'ils s'en étaient plutôt bien sorti non?

La demie-louve leva les yeux au ciel lorsque son ami insinua avoir de beaux cheveux lui aussi, sinon mieux qu'elle, et elle se mit à glousser. Son expression voulait tout dire sans même qu'elle ai besoin d'ouvrir la bouche. Pour autant plus elle le regardait, et plus elle songeait qu'il avait raison sur ce point, ces cheveux à lui semblaient réellement en meilleure santé que les siens. L'hybride refoula un rire à cette pensée, elle avait l'habitude d'avoir des plus gros soucis à se faire d'ordinaire, alors s'inquiéter de la santé de ses cheveux, elle trouvait ça plutôt drôle. « Bon d'accord, marché conclu, on fera des échanges de temps en temps. » conclut-elle en ricanant alors que son ami s'amusait à la faire chanter. De toute façon elle savait que Théo ferait un parfait tonton pour Hope, dans l'hypothèse où Klaus accepterait de lui faire confiance évidemment, ce serait la partie la plus difficile.

En parlant de l'originel au grand brun, Hayley avait avoué être mieux seule. Elle n'était pas certaine de dire la vérité pour le coup, en vérité elle se sentait perdue entre ce qu'elle voulait réellement, et ce qu'il s'avérait peut-être être le mieux pour elle. « Etre célibataire j'entends, tu te doutes bien que puisque je viens de te retrouver, je ne vais pas te lâcher toi. » L'hybride arborait son plus beau sourire, sincère en plus, et haussa les épaules quand Théo lui proposa de mettre son costume. Elle s'apprêtait à rétorquer quelque chose du genre, ses défauts plus les miens, t'imagines le carnage?, mais elle renonça lorsqu'elle vit son ami se lever d'un bond du canapé. Elle n'avait plus vu cet air inquiet sur son visage depuis longtemps, et quand il prononça le nom de l'hybride originel, elle cligna des yeux plusieurs fois sans savoir quoi dire. La demie-louve s'enfonçait dans ses pensées alors qu'en bruit de fond, elle pouvait entendre son ami mettre des mots sur son inquiétude, et mentionner le nom d'Elijah puis de Kol. Elle aurait peut-être dû d'abstenir de parler de ces fleurs spéciales finalement, elle s'en rendait compte seulement maintenant qu'elle se retrouvait au pied du mur. Au fond Hayley avait eu l'espoir de se tromper, elle aurait tellement aimé que Théo soit en dehors de tout ça, mais la vie ne faisait donc jamais de cadeau n'est-ce pas? Elle resta figée dans le canapé quelques secondes, puis la tête entre ses mains, elle tentait de garder son calme, exercice difficile pour la jeune femme. « Tu as eu raison de choisir la ville d'Elijah, et s'il te plaît, ne t'approches jamais de Kol. » Elle le suppliait presque alors qu'elle n'osait même pas le regarder dans les yeux. Et puis Hayley avait bien ressenti la tension lorsque le prénom de Klaus avait été prononcé.. Elle se sentait piégée, comment pouvait-elle dire à son ami que le père de Hope, celui dont quelques instants plutôt ils plaisantaient, était en fait un homme que le grand brun semblait mépriser? Elle était tellement en colère, pas contre Théophile non, mais contre tout le reste. La colère fourmillait en elle, martelait ses tempes, et si elle écoutait ses pulsions, elle savait que cet énervement s'illustrerait par des veines violacées tout autour de ses yeux, et des crocs prêts à percer ses gencives en une fraction de secondes. Ce serait un cauchemar, et elle ne voulait pas ça. « Théo.. » La demie-louve cherchait ses mots pendant qu'elle massait ses tempes pour se calmer. « Je ne vis pas seulement dans la ville de Klaus, je vis chez lui. » souffla t-elle de façon presque inaudible. Elle se mordillait l'intérieur de la joue, à tel point qu'elle commençait à avoir le goût du sang dans sa bouche. Et soudainement elle se leva du canapé elle aussi, laissa tomber les bras le long de son corps et souffla un bon coup. « Au diable les bonnes manières, si tu ne te permets pas, moi je le fais, j'ai besoin de savoir Théo, pourquoi est-ce que tu fais parti du Night World? »  Elle le regardait à nouveau, c'était la meilleure solution qu'elle avait trouvé pour ne pas céder à la folie. « Ça ne changera rien entre nous, s'il te plaît. »


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loups frangipanier.
Théodore S. Graham
les crédits : Bazzart
message : 30
date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   Mar 19 Juil - 14:59

You have missed me so much
I have never close the door for you
Hayley ✧ Théodore
Un loup solitaire se devait de mettre ses proches en sécurité sans en parler aux autres personnes qui comptent. Anna a souvent été un secret bien gardé. Mais parfois, pour mieux protéger une personne, il faut la mettre au-devant du danger pour toujours garder un œil sur elle. Je le savais maintenant, ma sœur devait rester sous la surveillance de mes propres prunelles. Le danger est parfois plus grand quand on s’éloigne des siens, même quand ils sont au cœur de l’enfer. Avoir une enfant en charge n’était pas forcément ce que j’avais prévu. Mais il faut savoir saisir la main qui se tends vers soi et qui demande de l’aide. Il était temps de grandir, pour moi, comme pour Hayley. Je n’en restais pas moins l’homme que j’avais toujours été quand on creusait un peu. Je protégeais les miens, peu importe le prix ou ce qui devait changer dans ma vie pour cela. J’avais même dû accepter le fait que j’étais un membre d’un monde dépourvu de réalité et de bon sens. Le Night World avait élu domicile là où j’avais aussi posé bagages et je devrais apprendre à vivre avec cela sans que cela m’empêche d’avoir une vie la plus normale possible.

A la proposition d’échanges des petites comme si nous échangions des cartes à collectionnés, je fis mine d’être presque choqué par le fait qu’elle accepte aussi facilement. « Sérieusement ? Tu me laisserais un bébé dans les pattes ? » Fronçant les sourcils et me penchant légèrement vers elle, les sourcils froncés, j’ajoutais dans un chuchotement. « Ça boit de la bière ?... » Imaginer Hayley avec sa fille dans les bras ne paraissait pas si étrange. Je regrettais seulement de ne pas avoir été de nouveau à ses côtés plus tôt. L’important, c’est que dans les grands moments de sa vie, elle n’avait jamais eu à être véritablement seule. C’était cela le plus important.

Le plaisir de revoir son visage, d’entendre de nouveau le son de sa voix, de la savoir en vie et en un seul morceau. Tout cela commençait à s’estomper alors que mon sang ne faisait qu’un tour. Je le savais, depuis que j’étais devenu un loup à part entière, je m’énervais plus facilement. Jeter ma bière contre le mur aurait été un geste si rapide et si haineux que je me retenais réellement de le faire. Au lieu de cela, alors qu’Hayley me montrait qu’elle connaissait un peu trop le Night World à mon goût, je déposais ma boisson sur la table pour éviter un geste malheureux. Je la laissais terminer, sans bouger, sans même avoir l’air de respirer. Mon regard était mauvais, mais ce n’était en rien la faute de mon amie que j’aurai aimé savoir réellement en sécurité. « C’est sa fille. » Lâchais-je amèrement alors qu’Hayley tenait de nouveau à me regarder dans les yeux. « C’est sa fille, n’est-ce pas ? … C’est fou à quel point je déteste ce monde, mais j’ai entendu des choses. C’est sa fille ?! Hayley, Hope est la fille de Klaus ? » Croisant mes mains contre ma nuque, je me déplaçais un peu dans la pièce pour garder mon calme, ou le semblant de calme qui me restait. « Tu les fréquente tous… C’est un miracle que tu sois encore en vie. Je n’ai pas à juger ou même te conseiller après toutes ces années… Mais Hayley, c’est un monde horrible et destructeur dans lequel tu vis ! Le peu que je sais, j’aurai aimé l’ignorer ! Ce sont tous des barbares ! Peu importe la race ou leurs motivations respectives ! » Revenant vers elle, je tenais à attraper son bras, de façon protectrice, ce n’était en aucun cas une menace ou une façon de l’obliger à rester face à moi. Je la regardais dans les yeux. « Tu es sûre de ce que tu fais en vivant chez cet homme ? » Finalement, après un soupir discret, sans pour autant expliquer les raisons de cette transformation, j’annonçais ce qu’elle voulait tant savoir. « Je suis un loup… J’ignore si Anna a aussi le gène. Elle est ma demi-sœur, après tout. Mais je ne veux pas la savoir loin de moi pour autant. On a chacun notre façon étrange de veiller sur notre famille. Mais j’aurai préféré que tu sois le plus loin possible de ce monde barbare. » Libérant son bras, je me contentais d’embrasser le haut de son front, avant de me rasseoir, comme dans une tentative d’apaiser la situation. J’avais toujours voulu protéger Hayley comme ma sœur, comme Anna et aujourd’hui, je me sentais dépassé.







© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You have missed me so much - feat. Hayley   

Revenir en haut Aller en bas
 

You have missed me so much - feat. Hayley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hayley Williams [Serpy]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Hayley ϟ Il n'y a pas de lumière sans ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Overseas :: Other Cities :: Alexandria :: Habitations-