AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sorciers Orchidée.
Ryan O'Dalaigh
les crédits : TAG
message : 174
date d'inscription : 11/05/2015

MessageSujet: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   Mar 22 Mar - 1:23

Belle et piquante telle une rose
M'accorderiez-vous du temps ?
Andréa ✧ Ryan
Plusieurs choses m’avaient amenés en Louisiane. D’abord, cette rivalité entre ma famille et une autre d’Irlande. Evidemment je faisais partie de la famille qui avait le mauvais rôle dans l’histoire, mais étrangement, c’était l’autre famille qui avait écrit l’histoire du pommier. Bref, entre duperies et mensonges, ces deux familles s’entre déchiraient, pendant que les siècles passaient, pour avoir le dernier mot. Alors en bon prodige de la famille et étant plutôt conquérant, il était normal que je me fasse une place au sein du Night World avant que la famille d’en face continue d’essayer de nous voler les morceaux, ou plutôt les miettes. Personne ne peut rivaliser avec la splendeur naturelle des O’Dalaigh. La soif de pouvoir était donc la seconde raison après le plaisir de manipuler et ridiculiser le camp d’en face. Deux femmes avaient ensuite retenues mon attention quand je pris place en ces lieux. La première étant Rebekah Mikaelson. C’était une femme au pouvoir et je ne pouvais m’empêcher de vouloir me mettre dans ses petits papiers pour œuvrer dans l’ombre pour cette nouvelle société qui se construisait.  A la manière d’Hansel et Gretel, je suivais les miettes de pain et je finissais ma route sur un parterre de fleurs. Un diamant se cachait dans l’ombre, elle représentait la neutralité en Louisiane. Puissante, elle ne s’intéressait pourtant pas au pouvoir. Magnifique, elle semblait se faire discrète même quand on l’invitait à de grands événements. Cela faisait déjà quelques mois que je la guettais, me rendant à tous les événements qui pouvaient attirer les membres du Night World. Telle une fleur qui ne s’ouvre que dans des circonstances particulières, je n’ai jamais pu contempler sa beauté.

Déterminé, c’était un qualificatif qui me collait à la peau. Je savais ce que je voulais et je l’obtenais par tous les moyens. Celle qui ne voulait pas se montrer avait une boutique à son image. Il n’y avait pas manipulation derrière cette rencontre forcée. Elle m’intriguait, il était rare, d’autant plus en Louisiane, de faire la connaissance de quelqu’un qui gardait la tête sur les épaules avec autant de pouvoirs à disposition. Ce serait un crime de l’utiliser à quelconque fins qui soit. Quiconque essaye de détourner un être aussi pur doit s’attendre à un mauvais tournant. Andréa Rosenbach était cette pierre qui n’avait pas besoin d’être sculptée par la main d’un homme et qui pouvait seulement être… Contemplée, pour quelques privilégiés. Bien que comme à mon habitude, je portais une chemise et un pantalon qui ne trompait pas sur mes activités professionnels, j’essayais d’avoir une attitude et un look vestimentaire moins imposants. Le but n’était pas de tenter de l’intimidé, c’était le genre de femmes à vouloir des personnes simples et non prétentieuses. Bon, je l’étais… prétentieux, mais cela, elle ne pouvait pas le deviner au premier regard. Me recoiffant brièvement dans ma voiture en passant ma main dans mes cheveux, je sortais de cette dernière pour franchir la porte de sa boutique. On ne m’avait pas mentit. Elle était magnifique et humble ne serait-ce que par sa majesté dans ses gestes et sa façon de se tenir. « Bonsoir… » Un petit sourire en coin séducteur me trahissait quelques peu, mais je n’étais pas non plus venu lui mentir sur qui j’étais. Enfin, au début il fallait bien un peu de fasse mise en scène. « C’est plutôt calme ce soir… Je peux vous demander quelques conseils pour des fleurs ? » Mon regard plongeait dans le sien alors que mes pas s’avançaient doucement, mais sûrement vers elle.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorciers Hibiscus.
Andréa C. Rosenbach
les crédits : tearsflight
message : 46
date d'inscription : 20/03/2016

MessageSujet: Re: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   Sam 26 Mar - 18:11



Say you'll remember me staring at the sunset
Ryan & Andréa

Une douce brise aux senteurs exquises soufflait sur la Nouvelle-Orléans, l'hiver avait été rigoureux et les quelques rayons de soleil qui traversaient les nuages blancs réussissaient à apporter gaieté et confort dans le cœur des habitants. Nombre d'entre eux avaient décidé de se promener dans les rues de la ville, se mélangeant aux touristes et aux commerçants qui faisaient vivre le quartier français bien connu à travers le monde. Andréa faisait partie de l'un de ces acteurs grâce à sa boutique de fleurs qui attiraient plus d'une personne grâce aux odeurs qu'elle dégageait. Par moment on pouvait sentir l'arôme des violettes flottant dans l'air et parfois celui des roses, ainsi le nom de son commerce lui allait parfaitement. Bien des femmes venaient acheter un merveilleux bouquet qui embellirait leur maison, des hommes s'aventuraient eux aussi dans ce temple floral où ils prenaient soin de choisir un assortiment digne de leur bien aimé, d'autres encore prétendaient faire ce geste par amour alors qu'ils tentaient en réalité de réparer leurs fautes. Chaque personne était différente et cela, Andréa le ressentait parfaitement. Ainsi grâce à ses pouvoirs liés à la nature elle pouvait parfaitement répondre aux attentes de ses clients et était devenue la commerçante la plus appréciée tant elle était attentive aux besoins de chacun.

Une journée se terminait encore et bientôt la boutique fermerait ses portes pour permettre à la jeune femme de rejoindre son cercle auquel elle était attachée tant bien par amour que par devoir. L'heure fatidique approchait à mesure que le ciel s'assombrissait, laissant un fin voile orangé recouvrir le ciel, des nuances de bleu et de roses se dessinaient à l'horizon alors que les nuages se transformaient en zébrures légères. Le parfait spectacle pour un artiste peintre qui se serait empressé de reproduire ce phénomène naturel aussi merveilleux qu'imaginaire. Encore quelques petites vérifications et Andréa pourrait s'éclipser, mais pour cela elle devait s'assurer que ses fleurs se portent bien pour passer la nuit sans aucun problème. Alors qu'elle rassemblait ces fleurs invendues pour en faire de magnifique bouquets, la sonnette de la boutique retentit pour annoncer un nouveau client. L'air s'embauma aussitôt de magie ne pouvant être ressenti par nulle autre qu'Andréa, elle avait déjà pu ressentir ce genre de magie lors de ces derniers mois, plus particulièrement lors de fêtes où elle avait été conviée. Elle savait parfaitement qu'elle était épiée et observée dans le plus grand silence mais jamais elle ne laissa paraître quoi que ce soit, bien qu'elle savait se montrer discrète elle n'en demeurait pas moins méfiante. Un simple regard lui permit de confirmer ses soupçons lorsqu'un grand homme entra dans la pièce vêtu élégamment avec un sourire charmeur. La jeune sorcière replongea son regard sur son ouvrage en attendant qu'il s'approche d'elle. « C'est plutôt calme ce soir... Je peux vous demander quelques conseils pour des fleurs ? » Andréa garda cet air neutre et impartial qui la caractérisait si bien tandis qu'il lui posait cette question sonnant faux venant de lui. « Vous n'êtes pas ici pour les fleurs monsieur O'Dalaigh, vous et moi le savons parfaitement. » D'une voix calme et posée, Andréa lui indiqua qu'elle savait parfaitement qui il était. Etant régente d'un cercle il était normal qu'elle se renseigne sur les sorciers vivant en Louisiane afin de savoir si elle devait les assimiler à une menace ou non. Son regard se leva enfin vers cet homme tout proche d'elle ; il n'y avait aucune trace de méchanceté sur les traits de la jeune femme, son ton n'avait pas été provoquant le moins du monde mais plutôt doux. Elle termina de couper les dernières tiges du bouquet qu'elle tenait entre ses mains et posa ce dernier dans un vase alors qu'elle reprenait la parole sans même adresser un regard au sorcier face à elle. « Que puis-je faire pour vous ? »

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorciers Orchidée.
Ryan O'Dalaigh
les crédits : TAG
message : 174
date d'inscription : 11/05/2015

MessageSujet: Re: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   Lun 28 Mar - 0:54

Belle et piquante telle une rose
M'accorderiez-vous du temps ?
Andréa ✧ Ryan
Il y a des hommes qui jouent des doubles jeux, sachant pertinemment que ceux qu’ils sont ne plaira pas à la femme qu’ils ont en face d’eux. Je n’étais pas ce genre d’hommes, pas quand j’avais un réel respect pour la femme en face de moi. Oui, je ne partais pas gagnant en restant pleinement moi-même, mais il faut aussi savoir mettre le mensonge de côté et montrer son vrai visage. Aussi insupportable soit-il. Ce que beaucoup de menteurs oublient, c’est que le masque fini toujours par se fissurer et alors tout est perdu. Alors que si on y met le temps et la bonne volonté, on peut se faire accepter tel que l’on est par toutes sortes de personnes. Nul doute que la fleur qui me faisait face n’était pas du genre à apprécier d’entrer de jeu les hommes comme moi. Les hommes qui rêvent de pouvoir tout en sachant que s’ils en ont vraiment beaucoup, ils ne garderont peut-être pas les idées claires. J’étais tenté par le pouvoir, celui-ci m’inspirait, m’invitait à le côtoyer. Cette femme était l’exemple typique des personnes qui étaient mises au pouvoir parce qu’elles n’étaient pas tentées par ce dernier. Seulement, mademoiselle Rosenbach était bien l’une des rares à garder réellement la tête sur les épaules. L’homme était prompt à l’erreur et combien de personnes pensaient ne pas être tenté par le pouvoir et finalement perde la tête avec ce dernier ? Moi au moins, je reconnaissais mes faiblesses. Donner moi le pouvoir et surveiller vos arrières, je ne suis pas aussi tendre et générer que ce bouton d’or.

Aussi, comment lui résister à l’envie de lui offrir mon plus beau sourire quand elle ne nomma par mon nom. A croire que l’un l’autre nous connaissons au moins de réputation. Princière, c’est à peine si elle posait le regard sur moi. Je n’avais pas l’habitude que les femmes m’accordent aussi peu d’attentions visuelles, mais elle était digne de son rang après tout. « Il semble donc inutile de faire les présentations mademoiselle Rosenbach. Dois-je être flatté ou inquiet du fait que vous me connaissez de réputation ? » Jetant un simple coup d’œil aux vitrines de la boutique, j’accordais mon attention aux gouttes d’eau qui commençaient à ruisseler dehors. Peut-être que par chance, aucun autre client ne rentrerait pas la boutique par ce temps. « Je ne suis pas d’accord sur un point malgré tout, je viens bien au sujet d’une fleur et je souhaitais voir si les rumeurs étaient vraies. Vous êtes une femme comme ils en existent peu, vous êtes même sûrement unique. Peut-on vraiment demander un service à la femme qui représente la nature et donc l’équilibre de toutes choses ? » Questionnais-je de façon faussement subtile. « En vérité, j’étais juste venu faire votre connaissance et pourquoi pas vous proposer un verre. Cela fait déjà quelques temps que j’espère pouvoir saisir un tel moment, mais je n’en ai jamais vraiment eu l’occasion. Parfois il suffit de tenter sa chance plutôt que d’attendre qu’un événement chanceux arrive. Je pense que vous auriez beaucoup à m’apprendre et la magie d’Irlande pourrait peut-être vous être d’un certain recours… Si comme moi, bien sûr, vous êtes curieuse d’aller au-delà des on dit à propos de nous deux. »

Un brin séducteur, je ne pouvais m’empêcher de jouer de mon charme, mais quel homme serait assez fou pour passer à côté de cette magicienne ? « Nous pourrions commencer par quelque chose de simple… Quelle est votre fleur préférée ? »  Je ne me faisais aucune illusion, elle n’était pas ce genre de filles et ne le serait jamais. Mais je jouais franc jeux, j’étais comme cela, séducteur et je ne mentais pas quand il s’agissait de montrer à une femme qu’elle me plaisait.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorciers Hibiscus.
Andréa C. Rosenbach
les crédits : tearsflight
message : 46
date d'inscription : 20/03/2016

MessageSujet: Re: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   Jeu 5 Mai - 23:51



Say you'll remember me staring at the sunset
Ryan & Andréa

Chaque fleur avait une caractéristique qui lui était propre et grâce à cela, il était possible d'évaluer les individus vivant en ce monde simplement en les comparant avec ces merveilles de la nature. Andréa se voyait comme une rose, aussi douce et parfumée mais étonnamment robuste et dangereuse si on s'approchait un peu trop près. A première vue, la plante qui définirait le mieux ce sorcier qui venait d'entrer dans sa boutique serait la sarracena, cette plante redoutable connue pour attraper les petits insectes grâce au nectar qu'elle sécrétait. Il ne faisait aucun doute que monsieur O'Dalaigh pouvait attraper n'importe quelle fille grâce à ce charme et à ce sourire qu'il arborait fièrement. Pourtant, Andréa était bien loin d'être l'une de ces filles stupides et faciles à approcher, elle était au contraire intelligente et avait établit un lourd mur que personne ne pouvait franchir. « Il semble donc inutile de faire les présentations mademoiselle Rosenbach. Dois-je être flatté ou inquiet du fait que vous me connaissez de réputation ? » Son bouquet fût terminé et c'est avec un léger sourire au coin des lèvres qu'elle lui répondit « Probablement un peu des deux. » La jeune femme leva les yeux vers son interlocuteur tout en lui lançant un regard empli de mystère, il était vrai qu'elle appréciait rester évasive à chacune de ses phrases histoire de donner le doute aux personnes avec qui elle s'entretenait. « Je ne suis pas d'accord sur un point malgré tout, je viens bien au sujet d'une fleur et je souhaitais voir si les rumeurs étaient vraies. Vous êtes une femme comme ils en existent peu, vous êtes même sûrement unique. Peut-on vraiment demander un service à la femme qui représente la nature et donc l'équilibre de toutes choses ? » Tandis que le sorcier s'adressait à elle, Andréa attrapa le bouquet qu'elle venait de créer de toute pièce afin de le porter en vitrine. Un bref regard à l'extérieur lui annonça qu'il s'était mit à pleuvoir, mère nature devait être triste. « En vérité, j'étais juste venu faire votre connaissance et pourquoi pas vous proposer un verre. Cela fait déjà quelques temps que j'espère pouvoir saisir un tel moment, mais je n'en ai jamais vraiment eu l'occasion. Parfois il suffit de tenter sa chance plutôt que d'attendre qu'un événement chanceux arrive. Je pense que vous auriez beaucoup à m'apprendre et la magie d'Irlande pourrait peut-être vous être d'un certain recours… Si comme moi, bien sûr, vous êtes curieuse d'aller au-delà des on dit à propos de nous deux. » Andréa retint un rire moqueur qui voulait s'échapper de ses lèvres, mais en demoiselle de bonne famille elle n'en fit rien. « Nous pourrions commencer par quelque chose de simple… Quelle est votre fleur préférée ? » Légèrement agacée, la jeune sorcière ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel en sachant parfaitement qu'il le verrait au travers du reflet de la vitrine. « Cessez donc votre numéro de charme, allez plutôt le jouer aux demoiselles trempées là dehors, elles y seront peut-être plus réceptives que moi. » Elle termina sa réponse d'un ton cassant et offrit au sorcier un regard des plus sérieux avant qu'elle ne retourne à son poste de travail. Elle attrapa quelques fleurs qu'elle coupa pour les mettre elles aussi dans un nouveau vase. « Maintenant si vous permettez, j'ai bien mieux à faire que d'écouter votre discours de séducteur. Au plaisir de vous revoir monsieur O'Dalaigh. » Sur ces dernières paroles, Andréa s'éclipsa dans l'arrière boutique afin de fuir cet homme qu'elle jugeait bien trop prétentieux et bien trop charmant pour qu'elle puisse garder son sérieux une seconde de plus. En chemin elle manqua de renverser quelques pots de fleurs à cause de sa nonchalance, mais elle ne pu empêcher l'un d'eux de se fracasser sur le sol en provoquant un bruit poignant. La sorcière s'agenouilla pour ramasser les pauvres fleurs étalées sur le sol qu'elle remit rapidement dans un autre vase, consciente que ces bijoux ne pouvaient vivre très longtemps sans eau ni terre à leur portée. Elle s'attela ensuite à ramasser la terre éparpillée partout autour d'elle, ne prêtant pas forcément attention aux bouts de terres cuites aussi tranchants que des rasoirs. D'une main maladroite elle se coupa la paume en une entaille profonde qui la fit gémir légèrement, son sang se mélangea à celui de la terre et elle eût un léger brin de nostalgie en repensant aux innombrables rituels qui ressemblaient à cela.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorciers Orchidée.
Ryan O'Dalaigh
les crédits : TAG
message : 174
date d'inscription : 11/05/2015

MessageSujet: Re: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   Mar 24 Mai - 13:41

Belle et piquante telle une rose
M'accorderiez-vous du temps ?
Andréa ✧ Ryan
Chaque chose en son monde avait son équivalence. Plus que quiconque, je l’avais compris et j’en avais fait ma source de pouvoir. L’Irlande était une grande source de magie, si l'on apprenait à regarder, à déceler les véritables valeurs de ce que nos pieds foulent. La Nouvelle-Orléans, était riche de belles plantes, seul un fou n’en verrait pas les ronces et les piquants. Non, il ne serait pas facile de convaincre mademoiselle Rosenbach d’offrir sa confiance à un irlandais bien trop connu pour écraser chaque personne qui s’opposerait à sa soif de pouvoir. A la droite de Rebekah, j’avais le plaisir d’être au moins proche de la tête d’un monde nouveau et naissant. Quoi de mieux pour un homme d’ambition comme moi ? Sans doute me manquait-il une femme à ma droite, une jolie plante, avec des épines.

Un défi, cette femme était un défi, mais elle ne m’effrayait pas le moins du monde. Bien au contraire, je la voulais d’autant plus comme une amie, ou peut-être plus encore. Sa réponse me fit rire, d’un rire franc et honnête. Si on écoutait les mauvaises langues, je pouvais être vu comme un homme sans scrupule, je n’étais pas non plus comme cela. Tout dépendait de qui était en face et cette demoiselle pourrait prétendre être aussi blanche que la neige que je n’y croirai pas. Etre aussi jeune et être à la tête d’un cercle, cela ne signifie qu’une chose, que l’on n’a pas les mains si immaculées que l’on veut le prétendre. Chaque personne a une part de noirceur en soi, ceux qui n’en ont pas finissent bien trop souvent à terre. Nous ne faisions pas parti de ceux-là, ni elle, ni moi. Qu’elle le veuille ou non, qu’elle le reconnaisse ou non. Nous avions bien plus en commun qu’elle ne voulait le croire.

Croisant mes bras derrière mon dos, j’arborai toujours ce sourire en coin qui me caractérisait tellement. « L’ennui, c’est que je n’ai pas de parapluie… Je suis prêt à acheter bons nombres de fleurs si cela peut m’épargner la pluie dont témoignent vos vitres. Pourquoi penser que je vous joue un numéro de charme ? Il est peut-être un peu trop tôt pour en arriver à ce genre de conclusions… » Entonnais-je sous un ton très respectueux, comme si j’analysais moi-même notre échange. Glaçante, elle n’aurait pas dû s’appeler Andréa, mais Snow. Malgré le fait qu’elle soit aussi peu réceptive et cassante, je gardais mon sourire en coin. Finalement, les femmes qui m’amusaient le plus étaient celles qui se protégeaient pour se protéger. Celles qui ne prenaient aucun risque. « Auriez-vous peur des hommes Andréa ? » Lançais-je comme dernière provocation alors qu’elle venait de me congédier. Néanmoins, ce n’était que partie remise lorsque la belle se mit à fuir dans son arrière-boutique. Si l’on m’avait dit que j’étais si impressionnant, j’aurai rangé mon costard et je me serai habillé d’une façon plus… Modeste. J’avais déjà dû faire mes preuves auprès de Rebekah, je parviendrai un jour à les faire auprès d’Andréa. Qu’importe, les femmes sont toujours bien plus dures pour accorder leur confiance que les hommes. Sans doute à juste titre, puisque malgré tout, ma confiance n’allait à personne. Elle était présentée comme offerte, mais je me méfiais encore plus de mes amis que de mes ennemis. Avoir du pouvoir, c’est un risque de quelqu’un veuille vous le prendre. Alors il vaut mieux prendre les devants. D’un soupir à cause de la pluie, l’échange avec la belle m’ayant malgré tout satisfait, je m’apprêtais à quitter la boutique quand un bruit singulier attira mon attention.

Revenant sur mes pas et franchissant la barrière invisible qu’un client ne devait pas franchir, j’arrivais malgré tout trop tard. « Puis-je ? » Lançais-je à son attention alors qu’elle venait de se couper. M’agenouillant, je prenais délicatement sa main blessée entre les miennes, lui retirant sa douleur. Un échange juste, je prenais sa douleur et la lui épargnait. « Vous auriez pu prendre le temps de prendre un balais plutôt que prendre ce risque sur vos jolies mains. » D’un sourire qui se voulait plus réconfortant que moqueur, je sortais de ma poche un foulard que je ne mettais plus depuis que le beau temps faisait son apparition. Soigneusement, je recouvrai la plaie. Tant que j’étais près d’elle, elle ne souffrirai pas de sa blessure, puisque j’en prenais la douleur, mais cela ne voulait pas dire qu’il ne fallait pas soigner cette plaie… « Vous avez du désinfectant j’imagine… A moins que ce soit vraiment la première fois que vous vous blessez ? » D’un sourire en coin, je détournais son attention de sa blessure en la provoquant. J’étais de nature taquine et cela permettait bien souvent de distraire dans pareil situation.




©️ Starseed


hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Belle et piquante telle une rose - feat. Andréa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Weasley*Belle et piquante comme la rose.[Fini]
» Une belle femme en cache une autre feat Summer et Nic [HOT]
» the truth beneath the rose ~ [feat. Demetra]
» Belle comme une rose. Fatale comme ses épines ___ Kimberly
» LA ROSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nouvelle Orléans :: Other Districts :: Garden District-